feuilleton 2019 2020 chapitre 5

Chapitre 5

Ça y est, c’est le jour J. J’ai jamais autant flippé. J’crois que je vais tout abandonner, j’le sens pas du tout… J’suis assis sur un fauteuil confortable, face à un miroir ultra lumineux avec plein d’ampoules ; j’me demande si j’vais pas devenir aveugle. Tous ces gadgets, j’ai pas l’habitude dans ma tente. Une maquilleuse est en train de me refaire l’portrait ; faut dire, j’suis pas tellement potable en temps normal. J’ai troqué mes vieilles fripes rassurantes contre la panoplie « mec ultra chic » que m’a prêtée Thomas, le serveur du café du canal. J’suis pas à l’aise du tout là-dedans, ça me serre un peu, surtout cet horrible nœud pap’. J’me reconnais pas, j’ai l’air de j’sais pas quoi. « Surtout, soyez-vous-même, ne cherchez pas à cacher qui vous êtes » : conseil de la belle Marianna, ma fidèle psy. Comme ça, la future mariée pourra se faire une idée de moi, du type de mec que j’suis. Elle est bien bonne celle-là, je cache ma personnalité depuis le début ! Je résume : j’suis un pauvre SDF qui a fourni l’adresse d’un pote comme domicile fixe (sachant que je n’y mets jamais les pieds), j’ai raconté que j’avais enchaîné les petits boulots pour m’en sortir alors que j’en fous pas une et que je préfère végéter dans le XIXe avec une bonne bière, et la toute dernière, j’me suis créé la famille idéale pour la cérémonie de mariage. C’est un passage obligé : pas de cérémonie sans invités. Alors j’ai eu une idée de génie. Enfin c’est limite quand même, vous allez comprendre… Continuer la lecture de « feuilleton 2019 2020 chapitre 5 »

lu en 2020, réécritures, Pierre Bayard, La vérité sur les 10 petits Nègres / A. Christie Les 10 petits Nègres

Pierre BAYARD,

La Vérité sur les dix petits nègres, 2019

Pierre Bayard est un professeur de littérature universitaire qui se plaît à revisiter les classiques de la littérature policière. Il propose de nouvelles solutions à des enquêtes « bâclées, inachevées ».

Pour commencer, l’auteur présente les personnages comme dans une pièce de théâtre et dresse un portrait rapide, mais sortis de l’ouvrage, ceux-ci prennent une existence autonome comme s’ils échappaient à leur premier auteur.

Le/la narrateur(trice) prétend être le/la vrai(e) coupable. Il/elle use volontairement de l’écriture inclusive pour mieux perdre le lecteur. Il/elle déconstruit savamment, littérairement le roman d’Agatha Christie selon un plan implacable : avertissement, structure, enquête, contre-enquête, aveuglement, désaveuglement. Continuer la lecture de « lu en 2020, réécritures, Pierre Bayard, La vérité sur les 10 petits Nègres / A. Christie Les 10 petits Nègres »

lu en janvier 2020, réécritures Bertrand Rothé, Lebrac, Trois mois ferme/ louis Pergaud, la guerre des boutons

Bertrand ROTHÉ,

Lebrac, trois mois de prison, 2009

 Bertrand Rothé nous livre ici Lebrac, trois mois de prison, une intrigue qui reprend l’ensemble des personnages de La Guerre des boutons de Pergaud, 100 ans après. Il s’agit d’un roman documentaire, qui s’appuie sur la façon dont notre société règle les problèmes de la jeunesse aujourd’hui. Pour cela, l’auteur a fait appel à des policiers, des juges, des éducateurs, des médecins, des psychologues, qui tous travaillent avec des mineurs. Il s’est servi de la façon dont ces corps de métier réagiraient aujourd’hui face aux « bêtises » commises par les personnages du livre de Pergaud. Continuer la lecture de « lu en janvier 2020, réécritures Bertrand Rothé, Lebrac, Trois mois ferme/ louis Pergaud, la guerre des boutons »

lu en janvier2020, réécritures, Clémentine Beauvais, songe à la Douceur / Pouchkine, Onéguine

Clémentine Beauvais,

Songe à la douceur, 2016

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans et lui 17. C’est l’été et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est charmant, elle romantique et inévitablement, elle tombe amoureuse de lui. Alors, elle lui écrit une lettre. Il la rejette sans doute pour de mauvaises raisons. Une histoire touchante avec une héroïne qui insuffle une bonne dose de féminisme.

Les déclarations d’amour se font par textos ou messages électroniques. Nous sommes dans une banlieue parisienne on ne peut plus contemporaine. Continuer la lecture de « lu en janvier2020, réécritures, Clémentine Beauvais, songe à la Douceur / Pouchkine, Onéguine »

lu en Janvier 2020 réécritures Kamel Daoud , Meursault contre enquête / A. Camus, l’étranger

Kamel Daoud,

Meursault contre-enquête, 2016

Kamel Daoud revisite le roman de Camus, le poursuit, dans un dialogue avec Meursault, Camus et le lecteur.

À Alger, peu après l’indépendance, Hamou, frère de « l’Arabe » tué par Meursault est obsédé par la volonté de réhabiliter son frère. Sa mère lui a insufflé la nécessité de la vengeance

Il veut clamer son nom « il ne l’a pas nommé, parce que sinon mon frère aurait posé un problème de conscience à l’assassin : on ne tue pas un homme facilement quand il a un prénom. » celui-ci Moussa Oult et Assasse.
Continuer la lecture de « lu en Janvier 2020 réécritures Kamel Daoud , Meursault contre enquête / A. Camus, l’étranger »

Ecrit en janvier 2020, au pied de la lettre 9 prendre le taureau par les cornes

Prendre au pied de la lettre une expression imagée à la manière d’un mode d’emploi ou d’une recette de cuisine

recette

recette pour : prendre le taureau par les cornes :

ingrédients :

  • Un taureau de combat (1,35 au garrot, 525 kg de muscles et d’os) de préférence mais une petite vache de course ( 1,20 au garrot, 250 kg) peut faire l’affaire
  • Un être humain, mâle ou femelle – vous – doué de certaines qualités : observation, vigilance, maîtrise des émotions, tonicité cérébrale et musculaire (entraînement souhaitable)

Plat :

  • une arène permet de cerner le problème et peut éviter les dégâts collatéraux

Continuer la lecture de « Ecrit en janvier 2020, au pied de la lettre 9 prendre le taureau par les cornes »

Ecrit en janvier 2020, au pied de la lettre 8, rouler dans la farine (2)

 

Prendre au pied de la lettre une expression imagée et la présenter à la manière d’un mode d’emploi ou d’une recette de cuisine

recette

– Rouler dans la farine :

* Plusieurs possibilités pour cette recette

I -a) Tout d’abord, sortez votre véhicule du garage. Lavez en les roues méticuleusement ; séchez- les et garez-vous au bout de l’allée. Prêt ? Partez.

b) Prenez votre sac de farine de 25 KG. (Par chance, vous habitez à côté d’un meunier).

Ouvrez-le et répandez-en soigneusement et uniformément le contenu. Avancez lentement mais sans vous arrêter sinon vous n’aurez pas assez de matière première.

c) Ratissez-le pour obtenir une couche homogène, avec un joli dessin digne des allées d’un château.

d) Remontez l’allée avec votre voiture en ayant soin de suivre les marques du râteau pour obtenir un dessin régulier. Eh bien, voilà, vous aurez roulé dans la farine.

A la fin de votre parcours, accélérez à fond, vous serez dans un vrai nuage de poudreuse. C’est agréable et poétique, n’est-ce pas ?

Voilà une activité à laquelle vos voisins ne se seront pas encore livrés

Ah ! 2020, quelle année extraordinaire cela va être. Continuer la lecture de « Ecrit en janvier 2020, au pied de la lettre 8, rouler dans la farine (2) »

Ecrit en janvier 2020, mode d’emploi, 7 rouler quelqu’un dans la farine (1)

 

Prendre au pied de la lettre une expression imagée et la présenter à la manière d’un mode d’emploi ou d’une recette de cuisine

mode d’emploi

Rouler quelqu’un dans la farine

  1. Donnez rendez-vous à une personne que vous n’aimez pas, faites-lui croire que vous souhaitez boire un verre chez vous avec elle, soyez convaincant ;
  2. En amont, préparez votre pièce pour l’accueillir : remplissez deux gros seaux d’eau et cachez dans un coin 4 ou 5 sacs de farine (il faut au moins ça) ;
  3. La personne sonne à votre porte : faites-la entrer et désignez-lui de manière courtoise la pièce où vous « discuterez » ;
  4. Faites-la assoir sur une chaise dont vous venez de souder les pieds au sol et de tapisser l’assise de super glu ;
  5. Faites-vous plaisir ! Déversez les seaux d’eau sur sa petite personne. Ouvrez les sacs de farine et jetez-lui-en le contenu dessus : vous constaterez que ça adhère vachement mieux sur une personne mouillée ! Précisez-lui que si elle tente de s’enfuir, c’est à ses risques et périls, surtout si elle tient à ce que personne ne voit ses fesses dans la rue.
  6. Profitez et n’ayez aucune pitié : ben quoi, après tout vous ne l’aimez pas !

 L.D.

Jeu 2 : Voyage, voyage

 

 

Ecrit en janvier 2020, au pied de la lettre 6 Tomber du lit

 

Prendre au pied de la lettre une expression imagée et la présenter à la manière d’un mode d’emploi ou d’une recette de cuisine

mode d’emploi

Tomber du lit (pour les lève-tard invétérés)

  1. Changez les couvertures en coton de votre lit et optez pour une parure en satin ; faites également l’acquisition d’un tapis très moelleux à disposer au pied de votre lit
  2. Mettez votre réveil sur 6 : 00 avant de vous coucher (oui, on sait, ça ne vous est jamais arrivé) ;
  3. Lorsque votre réveil sonne, rapprochez-vous au maximum du bord de votre lit ;
  4. Éteignez cette alarme stridente, que jamais vous n’auriez pensé programmer un jour ;
  5. Avec habileté et souplesse, laissez-vous glisser du bord de votre lit vers le sol (vous comprenez maintenant pourquoi les draps en satin c’est mieux) ;
  6. Tombez franchement, tout en gardant une position allongée et vos yeux fermés. Le tapis acheté la veille devrait vous éviter d’éventuels claquages ;
  7. Ça y est, vous pourrez dire que vous être tombé du lit ! Pour cela, vous pouvez passer un coup de fil à vos proches. Ils seront contents d’apprendre que vous vous êtes levé tôt (surtout en ce dimanche matin) !
    L.D