lu en février 2020 , coup de cœur : jean Echenoz, la vie de Gérard Fulmard

Jean Échenoz, Vie de Gérard Fulmard (2020)

Avec ce nouveau livre, Jean Échenoz nous présente une parodie de polar.

Le personnage principal, Gérard Fulmard, est un anti-héros, un raté qui enchaîne les échecs. Son nom de famille qui, à une lettre près, évoque un oiseau de mer gris et terne, n’est pas en sa faveur.

Le début de l’intrigue illustre bien le ridicule du personnage. Nous apprenons que la chute d’un satellite soviétique a tué son propriétaire d’appartement ; Gérard se croit alors délesté de tous ses impayés de loyer et de ceux à venir.

Nous apprenons également qu’il a exercé la profession de steward dans le passé, et qu’il a été licencié pour faute. Pourquoi ? Non, pas à cause de son physique en décalage avec la profession, qui exige une tenue et une silhouette parfaite, le contraire de ce qu’il est mais pour une autre raison.

Toujours est-il qu’après cet échec, Gérard se retrouve à purger une peine avec sursis et doit suivre un suivi médical psychiatrique.

Il décide de se lancer dans une nouvelle vie et d’ouvrir un cabinet pour détectives privés, métier dans lequel il débute avec peu de conviction. Par l’intermédiaire de son psy, il rejoint un parti politique, le Front Populaire Indépendant, parti miné par des magouilles, les luttes de pouvoir et dont une des responsables vient de se faire enlever. Fulmard, ayant l’habitude de collectionner les échecs, parvient sans trop de difficultés à faire le sale boulot qui lui est confié.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *