Lu en février 2020 : coup de cœur : T. Cantaloube , Réquiem pour la République

Thomas Cantaloube, Requiem pour une République (2019)

Thomas Cantaloube est né en 1971 en France, il est journaliste et écrivain.

Requiem pour une République est son premier roman, qui a obtenu le Prix Landerneau.

Selon notre lectrice, il s’agit certes d’un polar, mais pas que.

L’intrigue se situe à Paris entre 1959 et 1962, pendant la guerre d’Algérie.

Tout débute par l’assassinat d’un avocat Algérien très connu et celui de sa famille, en 1959. Deux personnages que tout oppose vont enquêter sur cette affaire :

  • Un jeune policier, inspecteur idéaliste appelé sur le lieu du meurtre, qui va apprendre à ses dépens à devoir se taire, pour préserver « l’intérêt supérieur du pays »

  • Un Corse, un trafiquant marginal qui s’est bien battu dans la Résistance, auquel un ancien compagnon d’armes va lui demander d’enquêter. Cette personne n’est autre que le beau-père de l’avocat tué, qui a également perdu sa fille et ses petits-enfants.

Les deux personnages vont vouloir tous deux trouver l’assassin, bien que le policier ait été dessaisi de l’enquête. Nous apprenons au fil de la lecture que les dés ont été pipés dès le départ…

Un travail de recherche extraordinaire a été mené par l’auteur, chaque détail est vrai, la fiction vient s’y mêler. Pour ceux qui ont vécu cette période, ils noteront que l’atmosphère est très bien restituée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *