Un jeu par jour en période de confinement : je ne pense qu’à CHA – livraison 2

Il était une fois un château

Dans lequel s’étalaient mes oripeaux

Seul sur le porte manteau

Se dressait bien fier mon chapeau

Je le posai sur ma tête 

Et empoignai le chalumeau 

Mon cœur battait la chamade

Mais il fallait à tout prix que je m’évade

Je sautai donc dans ma méhari 

Qui démarra dans un sacré charivari.

H et D T

Se pavanant sur sa charrette

En compagnie de sa promise Françoise qui suçait des arêtes

De cachalot

Ce salaud

De pacha

Émit un crachat

Lequel déclencha

Un mouvement social qui vira vite au charivari

Alors Françoise se dépêcha

De rompre les fiançailles et d’évacuer la charrette immobilisée par ce qu’on pourrait appeler une  avarie

Moralité: Avarie et Françoise sont les mamelles du destin!

FV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *