Ecrit en septembre 2020: dans leur tête 3

Et si vous étiez dans la tête d’un de ces personnages de Sempé, que nous raconteriez vous ?

 

LD

Elle est toujours là : la balançoire de mon ancienne école primaire. Je n’étais pas revenu dans cette cour depuis l’obtention de mon certificat d’études, voilà 40 ans de cela. Pourquoi y être revenu spécialement aujourd’hui, un vendredi soir à la sortie du travail, alors même que les écoliers l’ont désertée, bien heureux d’être en week-end ? Me voilà assis là, ma mallette de notaire dans une main, la chaîne de la balançoire dans l’autre. J’ai conscience que je fais un peu dépareillé dans ce décor mais je m’en fiche. Une sensation de bien-être m’a envahi, je souris tout en balayant la cour d’école du regard. Je repense à mes anciens camarades, à nos jeux sous l’ombre de ces grands platanes ; combien de classes d’écoliers ont-ils vu depuis ? Je reste assis là longtemps, une demi-heure peut-être. Je réalise que tout débute ici : la vie de garçonnet que je menais, ce que j’apprenais, jusqu’à devenir au fil des années et des décennies un homme accompli, avec une femme, deux enfants et un travail. Le balancement de cette balançoire a cela de magique : il permet de faire un bilan de ma vie, en me remémorant tout le chemin parcouru pour en arriver là.

SR

Dans cinq minutes, si elle n’est pas là, je la balance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *