Ecrit en septembre 2020 dans leur tête 4

Et si vous étiez dans la tête d’un de ces personnages de Sempé, que nous raconteriez vous ?

S.R.

Ah, l’Opéra! l’Opéra! l’opéra !

S.M.

Me voilà sur le pont, prête à passer de l’enfance à l’adolescence…Je vole je m’envole …je suis libre comme l’air au dessus des lois de la vie qui ont accompagné ma jeunesse, jeunesse insouciante, naturellement osée mais souvent ingénue !jeunesse innocente et naïve dans un monde virtuel sans contrainte et sans tabou, sans peur de l’autre, ignorant tout de la réalité!

Mais après avoir passé le pont, voilà que cette candeur enfantine s’estompe dans un flou artistique

je suis encore moi, mais comme une pâte à modeler je vais devoir m’adapter et tout doucement être manipulée pour être stéréotypée dans un monde parsemé de fleurs certes qui représentent les instants de bonheur mais un monde de violence et d’intolérance.

Je voudrais que ce tableau se fige pour profiter du bien-être que procure cette courte durée du passage de l’enfance à l’adolescence mais hélas, mes rêves de jeunesse disparaîtront à jamais quand j’aurais franchi ce pont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *