Ecrit en septembre 2020 si on me demandait, je répondrais…6

– Soit vous proposez une réponse à une des questions existentielles du professeur Froeppel puisées dans le texte de Tardieu et « les œuvres posthumes du professeur Froeppel » (1978, Gallimard)

soit vous posez un autre problème existentiel sur ce modèle et lui apportez une réponse


S.M.

Être ou ne pas être telle est la question

Être ou ne pas être telle est la question dirait Hamlet mais à mon avis être ou ne pas être, là n’est pas la question et un jour viendra où nous aurons l’intime conviction qu’être ou ne pas être n’est qu’une simple illusion et qu’il n’existe aucune réponse.

Dès notre naissance nous sommes tous différents selon le lieu, le milieu où nous évoluerons alors la question ne peut se poser universellement. Vivre n’est pas de notre fait : on peut naître animal et le choix d’être est immuable et on ne nous laisse pas la possibilité de ne pas être .Mais on peut naître humain et là est la question car le destin va s’écrire en fonction de notre environnement et se forger dans un monde sociétal aux nombreux dictats. Cette injustice à la naissance nous prive d’entrée d’une liberté vraie et là est véritablement la question ! Sommes-nous nés où il fallait ? vivrons nous dans l’opulence ou la souffrance ?Que l’on soit analphabète ou érudit, « puissant ou misérable » africain ,chinois, ou français, c’est la dimension de notre liberté qui va intervenir dans notre choix : il y a des siècles que l’on se pose la même question et bien d’autres siècles s’écouleront encore sans pouvoir en donner la réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *