Feuilleton 2019-2020 chapitre 7

Chapitre 7

 

 

Le banquet n’était pas mal, des petits fours à la pièce montée, tout était bectable. Je m‘serais bien goinfré pour plusieurs jours mais ça aurait craint. Et puis j’ai cette boule au ventre depuis la cérémonie. C’est pas le moment de gerber partout, j’sais me tenir quand même. Ou alors jsuis tellement mal que faute de marié on annule tout. Non, je n’ai pas fait tout ça pour arrêter là.

En plus, l’ambiance n’est pas terrible. Seule Rosalita se dandine frénétiquement sur la piste de danse. Elle, au moins, elle passe du bon temps. Dans sa grande générosité, elle a même essayé d’entraîner les gens dans une chenille bien mollassonne, elle n’a pas eu beaucoup de succés.

Et moi, jflippe grave que ma mère et mon frère mettent les pieds dans le plat. Heureusement que j’peux compter sur Raf que j’ai mis au parfum. Il les surveille discrètement du coin de l’oeil et il est prêt à faire feu à la moindre alerte. Je lui ai dit d’aller mollo, c’est quand même la famille, la vraie quoi. Continuer la lecture de « Feuilleton 2019-2020 chapitre 7 »

Feuilleton, chapitre 6

Chapitre 6

Et voilà, j’y suis, la voiture roule vers la Mairie. Sur le siège arrière dans ma robe de mariée, mon bouquet à la main, je tremble un peu. Le chauffeur me regarde dans le rétroviseur et me sourit.

Je vais me marier !

Tout s’est passé si vite ! La galère, ma rencontre avec Mikaël et sa mère, l’inscription à l’émission, le coup de téléphone de la production, les préparatifs…

J’ai une boule au ventre grosse comme une balle ce golf. Ah non pas ça ! Ça me fait trop penser à mon père, pas lui ! S’il savait…Je l’entends d’ici : « Ma pauvre petite fille, tu ne feras jamais rien de bon… »

Je peux encore reculer, dire non s’il ne me plaît pas, ou si moi je ne lui plais pas c’est peut-être lui qui dira non. Alors retour à la case départ… Continuer la lecture de « Feuilleton, chapitre 6 »

feuilleton 2019 2020 chapitre 5

Chapitre 5

Ça y est, c’est le jour J. J’ai jamais autant flippé. J’crois que je vais tout abandonner, j’le sens pas du tout… J’suis assis sur un fauteuil confortable, face à un miroir ultra lumineux avec plein d’ampoules ; j’me demande si j’vais pas devenir aveugle. Tous ces gadgets, j’ai pas l’habitude dans ma tente. Une maquilleuse est en train de me refaire l’portrait ; faut dire, j’suis pas tellement potable en temps normal. J’ai troqué mes vieilles fripes rassurantes contre la panoplie « mec ultra chic » que m’a prêtée Thomas, le serveur du café du canal. J’suis pas à l’aise du tout là-dedans, ça me serre un peu, surtout cet horrible nœud pap’. J’me reconnais pas, j’ai l’air de j’sais pas quoi. « Surtout, soyez-vous-même, ne cherchez pas à cacher qui vous êtes » : conseil de la belle Marianna, ma fidèle psy. Comme ça, la future mariée pourra se faire une idée de moi, du type de mec que j’suis. Elle est bien bonne celle-là, je cache ma personnalité depuis le début ! Je résume : j’suis un pauvre SDF qui a fourni l’adresse d’un pote comme domicile fixe (sachant que je n’y mets jamais les pieds), j’ai raconté que j’avais enchaîné les petits boulots pour m’en sortir alors que j’en fous pas une et que je préfère végéter dans le XIXe avec une bonne bière, et la toute dernière, j’me suis créé la famille idéale pour la cérémonie de mariage. C’est un passage obligé : pas de cérémonie sans invités. Alors j’ai eu une idée de génie. Enfin c’est limite quand même, vous allez comprendre… Continuer la lecture de « feuilleton 2019 2020 chapitre 5 »

Feuilleton 2019 2020 chapitre 4

Chapitre 4

Dans quelle galère il m’a mis, l’Raf… et j’t’embrouille le soir du nouvel an, et deux jours après j’te fais connaître une nana qu’a fait l’taf, et j’t’invite à bouffer… et moi, l’ toutou Suffit que Raf dise que’que chose, j’ fonce. J’lui fais trop confiance.

Alors que j’ sais, c’est un truc de ouf, surtout quand t’es dans la rue. Tu crois qu’j’en ai, moi, des tee-shirts à donner, des qui sentent bon en plus. Tu crois qu’ j’ la fait tous les jours moi, la lessive.

M’a fallu trois jours de taf à curer des dépôts abandonnés (rien qu’l’odeur, un mec normal, il reste pas deux heures, Raf, même pas une) pour avoir assez d’tunes pour un fut’, deux tee-shirts, des chaussettes sans trou et une chemise à fleurs au s’cours pop. Classe, la chemise, j’y ai mis trois euros. Cher pour moi.

Aujourd’hui, c’est l’ rendez-vous à Vernouillet. Hier j’ai fait le 115 pour un hébergement de nuit, douche incluse. J’aime pas ça. On est les uns sur les autres. T’aurais vu les gueules quand ils m’ont vu sortir en grande tenue… Raf a pas voulu m’accompagner, sous prétexte qu’il travaille, mais j’ai réussi à lui extorquer son blouson qui en jette (contre ma vieille doudoune qui perd ses plumes). J’ai enfoncé mon bonnet jusqu’aux yeux et en avant pour le RER. Continuer la lecture de « Feuilleton 2019 2020 chapitre 4 »

feuilleton 2019_20 : chapitre 3

  CHAPITRE 3

 

 

Ouah, ça me prend trop la tête c’te affaire ! Faut que je voie Raf, et que j’me décide, j’y arrive pas tout seul, un jour c’est oui, trop bête de pas y aller, un jour c’est non, je flippe grave…

Texto de Raf : t’es où ? kestufou ? Suis au caf du canal si tu veux on s’y fait un sandwich ?

Fred : suis chez Emmaüs, pour les pompes j’en ai trouvé des super chouettes à 3 euros, le costard c’est pas ça, m’ faut ton oeil…

Raf : T’a pas la dalle ? Amène toi, on bouffe, et on en parle, plein de trucs nouveaux…Ton costard on verra après…

Fred paie sa paire de chaussures noires tout cuir, super souples et super classe, à c’prix là se dit qu’c’est toujours bon…Il sort et longe le canal jusqu’au café où Raf l’attend, super excité, en train de causer avec une nana que Fred ne lui connaît pas…

-Ah t’es là ! je te présente Sabrina, tu sais quoi ? elle a fait « Marié au premier coup d’œil » y a 6 mois !

-Fred, Sabrina… bises…c’est dingue, à Raf : t’l’as trouvée comment ? Raf : je naviguais dans mon ordi, pour avoir plus d’ infos sur l’émission, y avait plusieurs stories de couples et j’ai vu Sabrina du 93, j’ai cherché sur facebook et instagram et on s’est rencardés, elle vient juste d’arriver…

Fred : v’z êtes mariée alors ?

Sabrina, non on a divorcé 3 mois après, ça s’est pas bien passé, il l’a mal pris, il cessait pas de me harceler au téléphone, mais ça va maintenant depuis que j’ai déposé plainte, il me fout la paix… Continuer la lecture de « feuilleton 2019_20 : chapitre 3 »

Feuilleton 2019 2020 : Chapitre 2

 

Eh ben voilà. Avec Raf, on a réfléchi, on s’est dit qu’il fallait pas se jeter à l’eau. C’est un bon tuyau, mais faut quand même pas faire n’importe quoi sous prétexte que ça peut pas durer longtemps comme ça. Marié au premier coup d’œil, j’en avais jamais entendu parler. Alors, avec Raf, on va y aller mollo. Une histoire à ne pas rater, mais c’est pas une raison pour se précipiter comme des dingues. Raf, c’est bien simple, il peut pas s’en empêcher, il y va toujours un peu vite au risque de se jeter dans la gueule du loup. C’est comme ça qu’il m’a inscrit sans me demander mon avis, j’aime pas trop ça, mais ça partait d’un bon sentiment. Raf, je le connais, c’est un pote, il en a marre de me voir glander sur le macadam. De toute façon, on peut toujours se rétracter au dernier moment, dire qu’on peut pas venir, qu’on a attrapé la crève. Vu la température au dehors et l’isolation de ma tente-logis, ce ne serait pas étonnant. C’est pas une solution. Continuer la lecture de « Feuilleton 2019 2020 : Chapitre 2 »

FEUILLETON 2019/20 : CHAPITRE 1

L’amorce du nouveau feuilleton a été choisie parmi les « textes corsetés » de septembre 2019 dont voici les multiples contraintes définies en séance en juin:

En séances nous avons déterminé des contraintes multiples à partir de propositions diverses et d’un choix aléatoire de divers participants.

Moment : le soir du réveillon

météo : vent du sud ( celui qui rend fou, amoureux, ou poète)

lieu : la terrasse d’un café

personnage, état : SDF

situation / évènement : va participer au «  jeu »de télé réalité: « marié au premier regard »

écrire une histoire ouverte, au présent et à la première personne (créer une ambiance en utilisant tous les éléments)

CHAPITRE 1

31 décembre – des lumières à vous éblouir et de la tristesse à s’en étouffer.

Stop le mélo. Retour à la vraie vie.

C’est bizarre ce vent du sud qui souffle depuis le début d’après-midi et me chasse de ma tente-logis qui se gonfle comme un ballon. Heureusement, je dois retrouver mon copain au Café du Canal. J’aime bien ce coin du XIXème, entre terre et eau, bourgeois et miteux. Continuer la lecture de « FEUILLETON 2019/20 : CHAPITRE 1 »

chapitre A Les femmes du rez de chaussée

26Les soirs d’été, Maria Luisa, Rosanna et Monette (toutes trois habitant au rez de chaussée) se retrouvent souvent dans le hall où il fait bon papoter jusqu’à pas d’heure. Certaines mauvaises langues diraient cancaner.

Elles évoquent souvent leur arrivée à Terrasson. Car devenir locataire « Au long cours », ça se mérite. Marie Charlotte choisit ses locataires lors d’une entrevue digne des castings les plus pointus des réalisateurs du cinéma d’art et d’essai. Oui, il s’agit bien d’un casting. L’immeuble est pour elle, une sorte de plateau de cinéma, ou de scène de théâtre où les acteurs ne sont pas des acteurs. Continuer la lecture de « chapitre A Les femmes du rez de chaussée »