A écrire pour Mars 2022

ATELIER D’ECRITURE – ALT-

Vendredi25 Mars 2022

Centre Culturel Terrasson  20h15

Feuilleton nouveau : La croisière s’emmure

– Il s’agit d’une croisière à thème de 8 jours en Méditerranée : Départ de Marseille sur le Costa Covidia avec escales à Gênes, Civitavecchia (Rome), Palerme (Sicile), La Valette (Malte), Barcelone, débarquement à Marseille. La capitaine est Lucie Azur

– Le thème : développement personnel avec conférences de la Professeure Jeanne Veaulau, initiation à la méditation de pleine conscience et au Yoga par Maître Kim. Le médecin du bord est le Docteur Pissefroid.

Le huitième jour, alors que le port de Marseille est en vue, plusieurs cas de Covid sont signalés à bord et le bateau est mis en quatorzaine.

Faites vivre un des « séquestrés » (croisiériste, membre d’équipage, animateur, ou même animal mascotte présent sur le bateau) à un moment quelconque du confinement.

Rien ne vous empêche de contribuer à plusieurs chapitres, soit avec le même personnage, soit avec un autre, en réaction ou pas avec les chapitres écrits par les autres.

Jeu 1 Le mot caché

Cherchez toutes les expressions possibles à partir d’un même mot :

exemple à partir de « bord » : bord de mer, bord des yeux, bord du précipice, bord supérieur, bord inférieur, bord des larmes ;

Ne retenez que les mots complémentaires.

pour mon exemple : mer, yeux,précipices, supérieur, inférieur, larmes

Incluez les dans un court texte dont vous excluez le mot de départ . Le but serait de pouvoir faire deviner ce mot à travers votre texte qui peut être un poème

Jeu 2 : « Pot, pomme , fenêtre »

C’est une activité que nous propose notre professeur de peinture : proposer le plus grand nombre de compositions possibles avec pot/s , pomme/s , fenêtre/s

pour nous , il faut prendre trois mots choisis par le hasard, et les associer dans trois ou cinq petites formes  que vous identifiez: haïku, anagramme, poème oscillatoire, boule de neige tautogramme, liponymie, texte négatif, texte exclamatif, pronostication, lettre officielle, notes en bas de page, recette de cuisine, S+7, homophonies ou contrepets…

Voici les trios qui ont été tirés et parmi lesquels vous pourrez piocher : chemin, chien chemise/ jour , ligne, homme/ nuage, lettre, ciseaux/ musique, fleur, partage/. soirée, livre vie/ pêcheur, iguane, larme / chapeau, roses, truffes

Jeu n° 3 : défi de M. L.

En séance, un de nos participants nous a soumis un poème auquel il manque  «  huit vers » pour tracer un chemin qu’il vous propose de compléter, chacun à votre façon.

D’OÙ NOUS SOMMES NÉS

Un Escogriffe Pataud vivait à sa maison

Du,moins a la sienne entre autre celle de ses parents

Sous les Ressources il y a toujours là des Pans

Hardiesse vers l’extérieur à l’Aube des Missions

Y était dilettante à ses jours de repo

A filtrer le Glamour , et avec bien des |lots

Car, en plus en travail il traçait ses projets

Que l’on peut obtenir en dalles et en pavés

Sravinsky, Bacon, Saltch en bons Peintres illusoires

À des conversations notables et vraies du soir

Il fit délicatesses et réveils en fanfare

Et à tout bout de champ se levait vraiment tard

Afin d’y voir rêver son Âme et ses Pastiches

Afin d’y nommer Cœur en principal potiche

D’y renverser Raisons sans ne plus rien savoir

Où le maître-mot se doit des bruits de couloirs

Mais toujours revenait vers le mélange aux vœux

Tissé des siens sensibles à leurs Cadres Heureux

Et de bien se défendre, et pour qu’en permanence

On ne retint jamais plus loin de médisances

Une ascèse qui se réinventait sans cesse

Le refus de s’appesantir à demeurer refrain

Judicieux aux congés d’âpres moments de rien

Retour au scénario qui vivait à confesse

Il servait aux amis jouant de festivals

Ou de cartes sur table, et placé sous ce signe

Des clashs ataviques aux saveurs de chairs pâles

Une stratégie feuilletée en décrivait les lignes

Cent sottises furent dites l’inspiration aidant

Entre toutes fariboles on ne soignait qu’en Dents

Creuses des sucrières et des salières en Cages

Si l’on ne pouvait plus voir s’inscrire à long gage

Que la déraison le plus Coquin exempt de l’Ourse

De la Famille tabla sur son indépendance

Le choix de s’en aller et qu’en vint de sa panse

Une idée saugrenue, mais diablement de Mousse

Il fut mis à la porte selon son bon vouloir

Et en tâchant d’Étoiles au bon plaisir humain

Se contenta d’exhiber pauvreté et bonne poire

A tout se coltiner des travaux des deux mains

Quand il revint longtemps après vers ses Parents

Voilà qu’à bras ouverts il fut accueilli Grand

Et son Champ et ses Bêtes plus loin comme un Tambour

S’étaient accrus de beaux parcimonieux Labours

La moralité de cette fable  « conquête »

Est bien qu’à foison la moisson ne peut attendre

A révéler en nous un dépit de comprendre

Sans que plus loin ne pousse une comptine bluette

Où se mettre en Campagne est l’unique Raison

Pour la faire fructifier et à la seule condition

qu’elle soit honnête, humaine et autour de Collines

Verdoyantes saisonnières et de Paix s’y destinent

Et quand de s’entêter ou bien se chiffonner

De penser s’en tenir d’assez de Bonimences

Ne jauge plus de crédit à une belle Jouvence

Il reste l’éducation à se réinstaller

L

F

N

T

A

U

L

N

Avec joie avec crainte d’usiner en basique

Un clairon tendineux au comptoir des Esprits

Beautés sans nom de Code ruisselant à l’envie

Émerveillés debout de faune et des colchiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *